Le Groupe Français de Bioénergétique (GFB) est une association régie par la loi de 1901
qui a pour objectif le développement des recherches en Bioénergétique en France.
Le GFB est ouvert aux chercheurs de tous les organismes de recherche (CNRS, CEA, INSERM, INRA, etc),
aux chercheurs post-doctoraux, aux universitaires et aux doctorants.

 
 

Accès au nouveau site du GFB

   

==> Formulaire d'adhésion au GFB

Dernières informations

Bureau du GFB

 

Actualités:

Congrès du Groupe Français de Bioénergétique :


Le prochain congrès du GFB sera organisé en 2011 à Oléron.

AfficheOleron

Télécharger l'affiche (PDF, 900 k)

 

haut de pageInformations

 

   
       

 

     

A retenir

Le 3/01/2011

Bourse de thèse à Saclay – France
Institut de Biologie et de Technologies/ Service de Bioénergétique, Biologie structurale et Mécanismes
sur le thème :
Régulation des complexes respiratoires mitochondriaux par la phosphorylation

(voir descriptif de la thèse)

   

 

 

   

 

 

   


haut de pageBureau: Archives:
Derniers Congrès:

 

  AG Clermont 2009: CLERMONT-FERRAND Photos Clermont/Parent  
  AG Oléron 2007: OLERON    
  AG Carry-le-Rouet 2005 2005: CARRY LE ROUET  

Composition actuelle

AG Dourdan 2001

2001: DOURDAN

AG Bombannes 99

1999: BOMBANNES

 

  AG Marseille 98

 


La Bioénergétique s'est largement constituée autour du concept chimiosmotique, apparu dans les années soixante, et désormais universellement admis. Au début des années 2000, l'acquisition de données structurales à haute résolution sur certains des complexes protéiques transducteurs d'énergie permet de proposer des mécanismes précis et vérifiables. Par ailleurs, le séquençage des génomes conduit à suspecter la présence de certaines protéines et à faire des hypothèses sur leur fonction avant même qu'elles n'aient été détectées et purifiées. Munis de ces outils puissants, les bioénergéticiens peuvent non seulement s'attaquer aux mécanismes de conservation de l'énergie au niveau moléculaire, mais ils peuvent aussi étudier de façon beaucoup plus efficace qu'auparavant des problèmes très loin d'être résolus, tels que l'organisation supramoléculaire, la régulation, la biogenèse et l'assemblage des systèmes convertisseurs d'énergie. La Bioénergétique apporte par ailleurs sa contribution à l'étude de certaines pathologies, dont les pathologies mitochondriales (mais pas exclusivement), ainsi qu'à l'étude de la résistance aux drogues anticancéreuses. Elle participe également de façon significative à l'étude de processus ou phénomènes d'importance majeure tels que l'apoptose et le stress oxydatif. Du point de vue échelle d'observation, son domaine va de l'observation de molécules uniques à la physiologie.

Le GFB organise un congrès bisannuel d'une centaine de participants. Ce congrès permet de faire le point sur les recherches en Bioénergétique à l'échelon national. Il est aussi l'occasion pour un certain nombre de jeunes chercheurs de présenter pour la première fois leurs travaux.

Le bureau du GFB est également représenté à l'EBEC (European BioEnergetics Conference), conférence internationale organisée tous les deux ans en Europe et comptant entre 300 et 500 participants.


Membres du bureau du GFB:

Depuis 2009:

- Président: Jean-Jacques Lacapère, Directeur de Recherche CNRS, U773 INSERM, CRB3, Faculté de Médecine X Bichat, Paris.

- Vice-Présidente: Claire Lemaire, Chargée de Recherche CNRS, Laboratoire des Protéines Membranaires,URA2096 / SB2SM - CEA Saclay.

- Trésorière: Véronique Trézéguet, Chargée de Recherche CNRS, PMC Institut de Biochimie et Génétique Cellulaires, UMR 5095 Bordeaux.

- Secrétaire: Philippe Diolez, Chargé de Recherche CNRS, Centre de Recherche Cardio-Thoracique, INSERM U1045, Bordeaux.

- Représentant aux EBEC: Michel Rigoulet,  Professeur, PMC Institut de Biochimie et Génétique Cellulaires, UMR 5095 Bordeaux.

- Autres membres du Bureau:
- Serge Alziari
, Professeur, Université Blaise Pascal, UMR CNRS6247, GReD INSERM U931
- Cécile Breyton, Chargée de Recherche CNRS, IBS UMR5075, Grenoble
- Laurent Counillon, Professeur, Université NSA, CNRS FRE3093/ Université Nice-Sophia Antipolis
- Giovanni Finazzi, Directeur de Recherche CNRS, Laboratoire de physiologie végétale et cellulaire, UMR 5168 CNRS/CEA/UJF, Grenoble
- Francis Haraux, Directeur de Recherche CNRS, Laboratoire des Protéines Membranaires, URA2096 / SB2SM - CEA Saclay
- Axel Magalon, Chargé de Recherche CNRS, Laboratoire de Chimie Bactérienne, UPR9043/IMM - CNRS Marseille

 

philippe.diolez@rmsb.u-bordeaux2.fr